Un article récent publié par un média au Japon a révélé que l'archétype des filles seules, connues sous le nom de « bocchi », gagne de plus en plus en popularité, surtout par rapport aux gentilles filles et aux nombreux amis. Ce changement de préférences a été notable dans divers domaines de la société, de l'environnement de travail à la culture populaire.

Dans l’article, un jeune homme d’une vingtaine d’années partage son avis sur un collègue qui incarne cet archétype : «Il y a une fille au travail qui est toujours seule. Elle déjeune seule, sans inviter ni être invitée à manger, et elle ne semble pas se sentir coupable. Pendant les pauses, lisez des livres ou regardez votre téléphone. C'est plus intéressant que des employés qui sortent et déjeunent ensemble tout le temps. Ça fait plaisir de voir une femme qui ne s'encombre pas et qui a sa propre vision du monde« .

Les filles seules semblent stimuler l'imagination des autres, en particulier des hommes, qui se demandent ce qu'elles font pendant leurs jours de congé, quels sont leurs passe-temps et quel genre de vie elles mènent en dehors du travail. Cette fascination pour les filles qui préfèrent la solitude et l'introspection les a amenées à être considérées comme plus intéressantes et mystérieuses que leurs homologues plus sociables.

Ce type de personnalité, caractérisé par l'indépendance et l'autonomie, remet en question les stéréotypes traditionnels des femmes qui recherchent toujours de la compagnie et une validation sociale. Les « bocchi » sont des femmes qui trouvent satisfaction dans leurs propres intérêts et ne ressentent pas le besoin de se conformer aux attentes sociales d'être toujours accompagnées ou au centre de l'attention des groupes sociaux.

De plus, certaines œuvres d’anime récentes ont contribué de manière significative à la popularisation de cet archétype. Un exemple clair est «Bocchi le Rocher !», une série créée fin 2022 et qui a profondément trouvé un écho auprès du public. La série suit une fille introvertie qui rêve de se faire des amis et de jouer dans un groupe, et sa lutte pour surmonter sa timidité et trouver sa place dans le monde. La représentation d’une protagoniste qui fait face à ses propres démons intérieurs et va de l’avant avec ses passions a été très bien accueillie par les téléspectateurs.

En conclusion, la popularité croissante de l’archétype de la fille solitaire reflète un changement culturel au Japon, où l’indépendance et l’introspection sont de plus en plus valorisées. Ce phénomène s'observe non seulement dans la vie quotidienne, mais aussi dans la représentation des personnages d'anime, montrant une tendance à l'appréciation de personnalités complexes et authentiques.