Aujourd'hui, un utilisateur bien connu de Twitter a surpris la communauté otaku en partageant une interview avec un assistant d'Akira Toriyama, publié dans un journal local au Japon. Dans cet entretien révélateur, l’assistant exprime : «Ce que je considère comme ayant réussi à hériter du véritable ADN de Dragon Ball, c'est One Piece. Oda ne copie pas les scénarios et les expressions, mais digère tout ça». En d’autres termes, l’assistant voit « One Piece » comme le véritable successeur de « Dragon Ball ».

L'assistant a expliqué qu'Eiichiro Oda, le créateur de One Piece, ne se contente pas d'imiter le style et les caractéristiques de Dragon Ball, mais les adapte et les fait siens, créant quelque chose de nouveau et d'unique. Cette interprétation met en évidence un lien profond entre les deux séries, qui partagent depuis toujours une relation étroite et un respect mutuel.

On sait qu'Akira Toriyama, le créateur de Dragon Ball, a toujours reconnu et admiré le talent d'Eiichiro Oda. De son côté, Oda-sensei est un fervent fan de Dragon Ball depuis ses débuts. Cette admiration mutuelle s'est manifestée dans plusieurs collaborations et hommages entre les deux franchises au fil des années.

Au cours des années 1980 et 1990, « Dragon Ball » a dominé la scène du manga et de l’anime, s’imposant comme une œuvre emblématique qui a défini une époque. Cependant, à partir de 2000, « One Piece » a commencé à s’imposer comme une série générationnelle qui perpétuerait l’héritage de succès et de popularité de son prédécesseur.

Bien qu'Akira Toriyama ne soit plus parmi nous pour confirmer ces propos, son assistant suggère qu'il a également vu dans « One Piece » la capacité d'élargir et de faire évoluer le modèle de réussite qui a débuté avec les aventures de Goku. Cette reconnaissance de l'influence et de l'héritage de Dragon Ball dans l'œuvre d'Eiichiro Oda témoigne de l'impact durable de Toriyama sur le monde du manga et de l'anime.

La communauté des fans des deux séries a accueilli cette nouvelle avec enthousiasme, célébrant la continuité d'un héritage qui a laissé une marque indélébile sur la culture populaire.